La fameuse Daintree Forest
La parfaite tenue de camouflage. Impressionnant arbre au tronc torsadé. La visite de la Daintree Forest se clôture sur cette belle plage... C'est nous ! Le ponton infernal de la Mossman gorge. :) La "Mossman gorge" petit parc national visité rapidement. Les paysages du bord de route ont beaucoup évolué ... DCIM100GOPROGOPR3333. Le lagoon de Cairns On the road again En route vers la Nadroya Falls... Nadroya Falls, la sauvage. La Nadroya Falls... Le circuit des cascades : Millaa-Millaa Wallaman falls, l'immense. Nous mettrons 38minutes pour remonter en haut... Stéphane se mesure à la Wallaman. Devant la Wallaman, une fois en bas !
Australie

Côte est de l’Australie : Cairns et sa région

Vous le savez maintenant, nous avons démarré notre aventure sur la côte est de l’Australie par une semaine de HelpX à Bloomfield, au nord. Nous avons prévu ensuite 3 semaines bien remplies de roadtrip jusqu’à Sydney. La côte est nous semble de premier abord, très riche en visites et activités diverses. Notre premier séjour sera autour de Cairns, région qui jouit d’un superbe décor tropical.

Une journée dans la Daintree Forest

Végétation dans la Daintree Forest

A 125km au nord de Cairns se trouve la Daintree Forest. Cette forêt tropicale est digne d’un film d’Indiana Jones. Pour y accéder, il faut traverser une rivière en ferry. Nous embarquons donc avec la voiture pour une traversée de 3 petites minutes.

Une fois sur l’autre rive, à nous la forêt ! La route est aménagée bien que sinueuse et parfois encerclée par une végétation si dense que nous avons la sensation de passer dans un tunnel. Différents stops sont éparpillés le long du trajet qui remonte jusqu’à Cap Tribulation. Certaines fois on s’arrête pour une simple vue, d’autres fois pour une marche au milieu de mangroves.

Si la flore est impressionnante, la faune l’est au moins tout autant. Nous avons été impressionnés de trouver sur un arbre tout proche, un énorme lézard immobile. Mais surtout, le roi de la forêt tropicale est le casoar. Cet oiseau connu pour être le plus dangereux au monde ressemble à l’émeu à la différence qu’il possède une tête bleue et une crête. Très rare, c’est une espèce protégée dont quelques dizaines d’individus peuplent les zones tropicales du Nord de la côte est. Par chance, nous en verrons un sur le bord de la route en partant !

Arrêt presque incontournable, nous avons ensuite fait une halte chez un glacier local qui sert des pots contenant quatre parfums de fruits tropicaux. Tout est fait maison et ce jour-là, mis à part la banane, nous découvrons les trois autres saveurs de nos glaces.

Enfin, le dernier arrêt du parcours arrive comme une cerise sur le gâteau. L’immense et puissante Daintree Forest s’arrête nette sur une plage de sable doré. Là se rencontrent la forêt tropicale et la mer.

 

Une courte journée dans la ville de Cairns

Plage artificielle gratuite ville de Cairns

Nous n’avons fait qu’un court arrêt à Cairns. C’est une grande ville pour l’Australie mais qui conserve une taille humaine. Elle semble très agréable. De grandes montagnes vertes bordent la ville d’un côté tandis que de l’autre, on trouve la mer. Toute la périphérie ressemble à un gros village avec beaucoup de quartiers résidentiels.

Finalement, on ne trouve des immeubles que dans le petit centre-ville. Ce dernier est dynamique, avec de nombreux bars et boutiques souvenirs. L’esplanade en plein centre longe la mer avec de beaux palmiers tout le long.

Cairns est la ville de prédilection pour tout ce qui est des activités sur la grande barrière de corail que nous ferons plus tard…

Pour pallier aux risques de crocodiles, la ville de Cairns a trouvé un charmant compromis à la baignade en mer. En effet, un grand lagoon a été installé sur l’esplanade. Cette piscine accessible à tous et gratuite permet de nager ou de bronzer sur le gazon attenant. Cette initiative fonctionne parfaitement ici. Ni le lagoon, ni les tables de pique-nique, ni même les barbecues en libre-service n’étaient endommagés ou dégradés. Des douches chaudes et propres sont même mises à disposition. Elles nous furent bien utiles !

Nous avons découvert une ville sympathique pour tout ce qui est vie nocturne. Cependant, comme toujours, aucun free-camp n’est proposé à proximité. Nous repartons donc camper à 45 minutes de là.

 

Une journée marathon des cascades

Nous avons dédié cette troisième journée à visiter les cascades emblématiques de cette région tropicale. Ainsi nous sommes nous levés de bon matin pour voir la première qui nécessitait une marche en pleine jungle. Le chemin bien que marqué restait cependant sauvage. Nous avons d’ailleurs croisé peu de monde. Nous sommes tombés sur une première petite cascade au charme certain puis après plus de 2km, enfin, la Nadroya Falls. Superbe cascade sauvage relativement haute en pleine forêt. Un beau paysage.

Nous sommes ensuite partis pour un circuit de 3 cascades à quelques kilomètres en voiture les unes des autres. Ce parcours est malheureusement touristique. Admirer les lieux et tenter de prendre une jolie photo quand un couple se prend 200 selfies sans céder la place, c’est un peu agaçant.

La première cascade Milla-Milla est sublime mais elle manque de naturel. En effet, les bus viennent se garer à 50 mètres seulement de la chute d’eau…

Ellinjaa et Zillie sont toutes deux sans artifice. Elles nécessitent une petite marche pour descendre à leurs pieds. Le chemin est escarpé mais praticable. Elles valent le détour.

Nous camperons ce soir-là dans un free-camp bien rempli en bord de route. Sur la côte est ils ne sont pas cools, il y a toujours un élément perturbateur sur les rares free-camps. Hier c’était un train qui hurlait en pleine nuit, sur ce camping ce sera un hélicoptère qui passe et repasse tôt le matin…

 

La reine des Cascades, la Wallaman Falls

Puisque nous étions dans notre période chutes d’eau autant aller au bout. Celle-ci n’est pas une débutante puisqu’il s’agit de la plus grande cascade d’Australie. Elle est isolée sur une montagne à 286km au sud de Cairns.

Nous arrivons de bonne heure sur place. La vue offerte par le petit ponton aménagé en face de la cascade est superbe. La Wallaman nous frappe par sa grandeur : 268mètres tout de même ! Elle est d’autant plus impressionnante qu’elle se situe dans une zone de forêt tropicale très dense. Soudain, la terre a été comme coupée avec une pelle à tarte, nettement et profondément pour laisser apparaitre sa roche. C’est là que tombe la cascade.

Nous sommes en suite allés l’observer d’en bas. La descente de 2km a tout de même duré 30 minutes, le plus dur restant quand même de remonter ensuite. Le paysage était vraiment impressionnant d’en bas. On se sent minuscule. Cet arrêt à la Wallaman Falls souvent oublié, mérite pourtant le détour.

Nous sommes repartis nous installer dans un free-camp tout proche de Townsville. Drôle d’ambiance sur place quand, entourés par les grosses caravanes, vous avez la sensation d’être dévisagés par les Australiens. Nous nous sommes fait tous petits ce soir-là.
Prochaine étape : Townsville et la belle Magnétic Island !

 


Pour l’anecdote :

  • Si le casoar est reconnu comme l’oiseau le plus dangereux au monde c’est à cause de sa griffe de 13cm dont il se sert pour attaquer ses adversaires.
  • Chez le casoar, c’est Monsieur qui garde les enfants. Et ce sont de vrais Tanguy, ils restent avec papa jusqu’à au moins un an !
  • En plus des risques de crocodiles, les plages de la cote est présentent également des risques de méduses. Des bouteilles de vinaigre sont à disposition à l’entrée de certaines plages pour atténuer la douleur en cas de piqures.
  • La descente de la Wallaman Falls est un peu sportive mais reste accessible. Pourtant, un grand panneau à son démarrage annonce : « Marche très difficile, Des gens sont morts où ont soufferts de problèmes cardiaques ». Plutôt anxiogène comme message…
Written by lesblog-trotteurs in 18 août 2017 / 332 Views

1 Comment

  • CHANTAL 18 août 2017 at 8 h 39 min

    J’ai vu, j’ai lu, j’ai aimé…
    Bises les baroudeurs

    Reply
  • Please Post Your Comments & Reviews

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *