La modeste maison de nos hôtes à Bayview coté rue La modeste maison de nos hôtes à Bayview De gauche à droite : 
Les deux Helpeuses, le couple Frances & Rob, Paul l'helpeur allemand et nous. L'un des nombreux cacatoès qui nous rendait visite tous les jours. Le terrain de la maison donnant sur la colline. N'est-il pas magnifique ? Le jardin. La cuisine/salle à manger de la partie de la maison dans laquelle nous vivions avec nos hôtes. Notre (grande) chambre. La salle de bain partagée. Le terrain de la maison partie colline. La maison de Rob et Frances coté jardin La maison... Jardin de nos hôtes et vue sur la maison de la voisine chez qui Stéphane a travaillé. Beau mur en pierre n'est ce pas ? Laura et Stéphane les bricolos du 31.
Australie

Côte est de l’Australie : 2 semaines en HelpX à Sydney

carte de notre roadtripJe sais, je suis en retard pour vous raconter notre dernière aventure de HelpX ! Mais qu’il s’en est passé des choses !

Afin de prendre le temps de découvrir la région de Sydney, nous avions décidé de nous poser 15 jours dans le cadre de notre 7éme expérience en HelpX. Et ce ne fut pas une mince affaire ! Après avoir démarché pas moins de 8 familles, nous avons enfin trouvé où nous poser ! Nous voilà donc dans une grande maison à 50 minutes de Sydney CBD, chez Frances et Robert.

Arrivée à Baiview

Maison hôtes helpx à Bayview

Nous sommes arrivés chez Frances et Robert le 02 septembre 2017. Ces deux retraités vivent depuis deux années à Bayview. Dans ce quartier huppé de bord de mer, les maisons sont toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Mais il faut reconnaitre que celle de Frances et Rob, perchée sur une colline avec ses 3 étages, ses 14 chambres, ses multi-terrasses et sa vue sur la marine, n’est pas en reste. C’est donc dans ce décor idyllique, que nous rencontrons Rob et Frances.

Première surprise : la maison est en fait découpée en plusieurs appartements. Rob et Frances habitent dans la partie la moins charmante qu’ils partagent avec des helpeurs. En effet, pour s’occuper de cette grande propriété et aider dans les nombreux travaux qui y sont engagés, Rob et Frances ne fonctionnent qu’avec des helpeurs. Il y a donc un roulement permanent de main-d’œuvre. Andrew, américain de 27 ans était déjà là à notre arrivée.

La partie de la maison que nous occupions était sombre et toute en longueur. Après une entrée/salon modestement aménagée, nous entrions dans une enfilade de 5 spacieuses chambres. Entre chaque chambre se trouve une salle de bain commune que se partagent les helpeurs.

 

Le travail en HelpX chez Frances et Rob

travaux maison Bayview

A l’origine, le travail démarrait à 8h et terminait à 12h45 pour déjeuner. Mais durant notre séjour, les horaires ont soudain changé pour un démarrage plus matinal à 7h30. Nos week-ends étaient libres ce qui était plutôt cool.

Le travail se faisait principalement dans le jardin. Car en effet au bout de leur terrain se trouvait une colline pentue que Frances et Rob tentent d’aménager. Construire des marches en pierres, désherber la colline, dégager un chemin, planter des pousses par dizaines, créer un mur de pierres, nettoyer le gazon, arroser les plantes, … sont parmi les nombreuses tâches qui nous furent demandées.

Il y eu aussi des tâches de construction. En effet, aussi fou que cela puisse paraitre, Rob avait décidé d’agrandir sa salle à manger en ajoutant un espace ! Alors même que toutes les pièces de la maison ne sont pas aménagées… Au moment de notre séjour, il construisait le toit et Stéphane l’a souvent aidé.

Si au départ nous étions seulement trois, avec Andrew, nous nous sommes ensuite retrouvés à cinq helpeurs ! En effet, Andrew partant travailler en ville, Paul, allemand de la trentaine est arrivé, suivi quelques jours plus tard par deux jeunes filles. Nous n’avons pas appris beaucoup de choses mais le cadre était agréable.

 

Le quotidien chez Frances et Rob

hôtes helpx et helpeurs

Nous avons reçu un accueil chaleureux lors de notre arrivée. Frances et Robert se sont montrés sympathiques et flexibles, donnant volontiers des conseils. Malheureusement, tout ne fut pas tout rose. Si Robert aimait tout particulièrement converser, c’était rarement pour en apprendre plus sur ses helpeurs. Nous avons été surpris qu’au fil des jours, aucune question ne nous soit posée sur notre voyage, qui nous étions. M’aider avec mon anglais n’était pas dans leur priorité et tous deux préféraient s’adresser à Stéphane, qui avait une conversation fluide. On sentait que le HelpX avait surtout vocation à obtenir une main d’œuvre peu chère et non à l’échange humain.

Ce qui nous a gêné également ce fut la gestion des repas. Nous sentions que les quantités de nourriture fournie étaient volontairement limitées. Parfois, il fut difficile de se remplir le ventre.

Enfin, nous avons eu un « pétage de plombs » de Frances, 48h avant notre départ. Nous avons beaucoup regretté cet incident qui nous a semblé fort injustifié. Mais c’est aussi ça les expériences en HelpX : partager le quotidien de personnes que l’on ne connait pas, avec leur caractère et parfois leurs sautes d’humeur.  

Quoi qu’il en soit, la rencontre avec les autres helpeurs était super. Avec Andrew d’abord, puis Paul, j’ai pu travailler mon anglais. Nous avons eu de gros fous-rires en jouant aux cartes le soir à table. Paul, si tu lis cet article, je n’ai toujours pas compris les règles de ton jeu ! 😊 Cette bonne ambiance entre nous était vraiment plaisante mais n’a pas suffi à nous faire nous sentir « comme à la maison » chez Frances et Rob.

 Et en suite ?

Ces 15 jours de HelpX à Sydney nous ont permis de préparer la suite. C’est ainsi que nous nous sommes séparés avec regret de notre Jaclyn. Jaclyn c’est notre Xtrail acheté à Perth, au début de notre voyage. Heureusement, nous l’avons vendu à une adorable française et Jaclyn va continuer à (re)découvrir les terres australiennes !

Le départ de chez Frances et Rob le 20 septembre marquait la fin officielle de notre roadtrip en Australie. Mais avant de quitter définitivement le pays, nous sommes retournés dans notre « maison australienne » ! Vous voyez d’où je parle ?

Merci de nous avoir suivi et à bientôt pour la suite de nos aventures !

 


Pour l’anecdote :

  • Plusieurs espèces de perroquets nous rendaient visite dans le jardin de Frances et Robert. Ces derniers étaient vraiment amicaux !
  • Stéphane a travaillé chez la voisine de nos hôtes plusieurs après-midi comme « homme à tout faire ». Et heureusement car la vie à Sydney est chère.

 

Written by lesblog-trotteurs in 25 octobre 2017 / 267 Views

No Comment

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *